19Mai

Google’s ambition to create a network of ambient devices

Google’s ambition to create a network of ambient devices

You’ll soon be able to « Google » anything without having to type. Google announced an artificial intelligence assistant that can have conversations and glasses that immediately translate any major language spoken out loud. It’s all part of Google’s effort to build a « ambient computing » network, in which devices fade into the background and artificial intelligence takes over.

Talk to the LaMDA

To beta test its new language model LaMDA 2, Google released an app called artificial intelligence Test Kitchen. The users will have 3 options for interacting with the technology. They can name any real or imagined location and the artificial intelligence will describe it in one mode dubbed « Imagine It. » Users can name a prompt or task, and the AI will react with pertinent information or bulleted lists using « Talk About It » and « List It. » Many of Google’s phones and wearables will use the chat technology, but only once it has been thoroughly tested to eliminate any biases. Within the next several months, the AI Test Kitchen will be available to researchers and policymakers.

Speak my language

Google also teased smart glasses with real-time language translation. During the demonstration, translated subtitles appeared on the glasses as another person spoke. The technology is still in its early phases, and no release date has been set, but it’s an indication that Google sees language technology as an important part of their Augmented reality strategy.

Google Search will eventually abandon the use of typed words in favor of images and screenshots. Smart assistant users will only need to face the gadget to turn it on. This is all part of Google’s ambition to create a network of ambient devices.

Google also introduced its first smartwatch, the Pixel 6a and Pixel 7 phones and teased a new Android tablet during its event KEYNOTE.

27Avr

Elon Musk rachète officiellement Twitter

Elon Musk rachète officiellement Twitter

C’est désormais acté. Le patron de Tesla et de SpaceX Elon Musk a passé un accord définitif avec le conseil d’administration de Twitter pour racheter le réseau social, valorisé à 44 milliards de dollars, dans le but affiché de défendre la liberté d’expression.
L’homme le plus riche au monde devient donc le propriétaire de la plateforme qu’il avait annoncé convoiter il y a moins de deux semaines, et malgré l’opposition initiale affichée par le conseil.

Elon Musk rachète officiellement Twitter, Mais qu’est-ce que le rachat de twitter par Musk implique ? Est-ce une réponse à META ?

Musk a évité d’entrer dans les détails, et son objection à l’approche de Twitter semble davantage enracinée dans la quantité de modération de contenu dont Twitter a besoin, plutôt que dans le fait qu’il devrait en avoir du tout.

Puis, de nouvelles règles de modération, une sortie de la Bourse, un algorithme plus transparent… le nouveau propriétaire a donné quelques indices sur les modifications qu’il pourrait apporter.

« Twitter est la place de village virtuelle, où les sujets vitaux pour l’avenir de l’humanité sont débattus »

Il annonce vouloir faire évoluer le réseau, notamment avec :

  • De nouvelles fonctionnalités.
  • L’ouverture des algorithmes pour améliorer la confiance.
  • La lutte contre le spam.
  • Un relâchement des règles de modération.
  • Et l’authentification de tous les comptes personnels.

Ce rachat, ça risque de pas mal changer la donne dans les réseaux sociaux et la diffusion d’informations, à suivre en tout cas, car cet achat affectera inévitablement nos vies directement ou indirectement.

 

21Avr

L’importance du « Team Building »

L’importance du « Team Building »

Il est important avant même de définir le TEAM-BUILDING de s’intéresser d’abord au coaching. Si le coaching est une aide et une Co-construction offerte à une personne à travers une intervention ponctuelle ou un accompagnement vécu dans la durée. Le TEAM-BUILDING est quant à lui destiné à une équipe et non juste une personne.

Vincent Lenhardt, (Docteur en psychologie et président d’un cabinet spécialisé dans le coaching et le team-building) définit le TEAM-BUILDING comme étant : « le travail fait par un coach auprès d’une équipe ». Le terme américain fait allusion plus particulièrement à des actions qui sont le plus souvent ponctuelle. On vise à se rassembler en dehors de l’entreprise deux ou trois jours afin de souder l’équipe et l’amener à réfléchir sur elle-même et son fonctionnement.

Le team building est une approche centrée essentiellement sur l’équipe et sa dynamique propre. Il va utiliser les notions développées dans le cadre du coaching dans la mesure où il implique une dimension psychologique forte mais qui va être révélée plutôt en tant qu’objet d’étude. Le team building va faire réfléchir l’équipe sur ses pratiques et d’étudier sa difficulté face à un problème qui s’impose à elle, comme c’est souvent le cas dans le coaching

Les objectifs du TEAM-BUILDING 

De manière générale le TEAM-BUILDING vise à renforcer la cohésion au sein d’une équipe, améliorer les relations et les échanges entre les membres de l’équipe. Faciliter la circulation de l’information est aussi un élément que tout dirigeant ou responsable cherche à maximiser. Le TEAM-BUILDING s’articule autour de toutes les préoccupations en matière de développement de ressources humaines.

Les spécialistes en coaching et plus précisément en TEAM-BUILDING citent les objectifs suivants dans leurs présentations, il :

  • Développe la communication au sein de l’équipe et contribue à en clarifier l’information qui circule en son sein.
  • Permet de mieux connaître le fonctionnement de chacun des membres, d’expliciter les objectifs et de les rendre plus atteignables.
  • Oriente l’équipe vers un but commun, défini et accepté par chacun.
  • Favorise une meilleure utilisation des ressources humaines et des compétences de chacun.
  • Diminue le temps perdu grâce à la clarification des pratiques décisionnelles de chacun de ses membres.
  • Est centré sur les phénomènes de dynamique de groupe, de prise de décision et d’évaluation des résultats.
  • Permet à chacun de prendre du recul sur ses pratiques et son rapport à l’équipe.
  • Implique une réflexion sur ses pratiques et les pratiques de l’équipe qui est verbalisée par les acteurs de l’action eux-mêmes
Les caractéristiques du TEAM-BUILDING 

Du fait de son champ d’action, le TEAM-BUILDING est une action d’ouverte à tous et en tout temps. Comme on le sait si biens, ce qui est l’affaire de tous risque est toujours en danger de n’être l’affaire de personne.

Le team building va donc se caractériser par des temps forts qui seront particulièrement représentatifs et qui viendront rompre le rythme de la vie normale de l’équipe :

  • La présence d’un intervenant externe : LE CONSULTANT.
  • L’existence d’un moment exclusivement consacré au TEAM-BUILDING : LE SEMINAIRE.

Le consultant : Le consultant généralement est une personne qui ne fait pas partie de l’organisation. Il a une mission à durée limitée, dans le cadre d’un objectif défini en mettant sa compétence au service du groupe.

Le séminaire : Lors du séminaire l’existence d’un temps fort est nécessaire pour que le fonctionnement du groupe soit le point focal de toute l’attention.

L’importance du « Team Building » : Le TEAM-BUILDING n’a pas uniquement un but d’harmonisation et le bon fonctionnent d’une équipe mais des répercutions sur la rentabilité et la productivité (but économique)

13Avr

Migration vers le Cloud : Les Avantages et les Risques

Migration vers le Cloud : Les Avantages et les Risques

Migration vers le Cloud : Les Avantages et les Risques, consiste à déplacer les opérations numériques des entreprises vers le cloud, une étape qui implique le déplacement des données, des applications et des opérations informatiques des centres de données vers d’autres centres de données, et non des ensembles d’équipements pour les déplacer. Tout comme le déplacement d’un petit magasin vers un local plus grand, la migration vers le cloud demande beaucoup de préparation et d’anticipation, mais finit par valoir la peine, puisqu’elle se traduit par des économies et une plus grande flexibilité.

L’une des raisons les plus courantes pour lesquelles les organisations migrent vers le cloud est de réduire les coûts d’infrastructure informatique. Dans le cloud, les responsables informatiques peuvent facilement commander l’infrastructure adaptée à leurs besoins, dimensionner les ressources en fonction de ces besoins et réduire les dépenses inutiles.

Plutôt que d’estimer les besoins en capacité à l’avance, les entreprises ont la possibilité de s’adapter facilement aux besoins de chaque période, éliminant ainsi les équipements inutiles ou les actifs rigides sur site.

Les Avantages de la migration

Voici quelques situations pour lesquels le passage au cloud est bénéfique :

  • Votre application connaît une augmentation du trafic et il devient difficile d’adapter les ressources à la volée pour répondre à la demande croissante.
  • Il devient de plus en plus difficile et coûteux de répondre à vos besoins croissants en matière de stockage.
  • Le suivi et la mise à jour des logiciels de serveur sous-jacents est un processus long mais essentiel qui nécessite des mises à jour périodiques et parfois immédiates.
Les Risques de la migration

Bien que votre environnement spécifique détermine les risques qui s’appliquent à vous, il y a certains inconvénients généraux associés aux migrations dans le Cloud qu’il faut prendre en considération :

  • Si votre application stocke et récupère des données très sensibles, il se peut que vous ne puissiez pas les conserver dans le cloud. De même, les exigences de conformité pourraient également limiter vos choix.
  • Si une partie de la technologie sur laquelle vous comptez actuellement est propriétaire, vous ne serez peut-être pas légalement en mesure de la déployer dans le cloud.
  • La conception et l’architecture de votre application particulière peuvent ne pas suivre complètement les architectures distribuées en cloud. Elles peuvent donc nécessiter des modifications avant d’être déplacées.
08Avr

Crypto Asset & Blockchain

Crypto Asset & Blockchain

Les crypto-actifs sont des actifs numériques virtuels qui reposent sur la technologie de la blockchain (chaine de bloc) à travers un registre décentralisé et un protocole informatique crypté. Un crypto-actif n’est pas une monnaie. Sa valeur se détermine uniquement en fonction de l’offre et de la demande.

Les crypto-actifs ne reposent pas sur un tiers de confiance, comme une banque centrale pour une monnaie. Il existe à ce jour plus de 1 300 crypto-actifs. Les plus connus sont le bitcoin, le ripple, l’ether, le litecoin, le nem et le dash.

La Blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations. Elle permet d’échanger de la valeur en ligne sans tiers de confiance.

L’utilisation d’une blockchain présente de nombreux avantages, notamment :

  • Vitesse de transaction grâce au fait que la validation des blocs ne prend que quelques secondes à quelques minutes
  • La sécurité du système, qui est assurée par le fait que la vérification est effectuée par un groupe d’utilisateurs différents, qui ne se connaissent pas. Cela aide à protéger contre le risque d’intention malveillante ou de piratage, car les nœuds surveillent le système et se contrôlent mutuellement

Ces technologies sont aujourd’hui au cœur de projets de transformation numérique de grande ampleur, notamment dans le secteur financier mais également l’industrie, la distribution, l’agroalimentaire et la santé.

Les technologies Crypto Asset & Blockchain constituent les fondations de nouvelles infrastructures de confiance. Leur capacité à préserver l’intégrité des données et à garantir une haute confidentialité dans les échanges, place cette technologie comme une valeur centrale au cœur de l’économie d’aujourd’hui.

 

04Avr

Qu’est-ce que la DeFi ?

𝗤𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂𝗲 𝗹𝗮 𝗗𝗲𝗙𝗶 ?

La DeFi est l’abréviation de “Finance Décentralisé”, elle nous offre des services bancaires directement sur la blockchain. Les services peuvent être les suivants : percevoir des intérêts en participant à des pools de liquidités, emprunter, prêter, acheter des assurances, négocier des cryptos actifs et de nombreuses autres utilisations…

La DeFi fonctionne de pair à pair c’est-à-dire que vous empruntez de l’argent directement à des particuliers en échange les intérêts de votre emprunt lui seront reversés.

Les transactions sont pseudonymes avec l’adresse de votre wallet. Contrairement à un service centralisé la DeFi est ouverte à tous et n’a aucun jugement sur votre situation.

𝗠𝗮𝗶𝘀 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗿𝗲̀𝘁𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗼𝘂𝗿𝗾𝘂𝗼𝗶 𝘂𝘁𝗶𝗹𝗶𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗮 𝗳𝗶𝗻𝗮𝗻𝗰𝗲 𝗱𝗲́𝗰𝗲𝗻𝘁𝗿𝗮𝗹𝗶𝘀𝗲́𝗲 ?

𝗔𝗰𝗰𝗲𝘀𝘀𝗶𝗯𝗶𝗹𝗶𝘁𝗲́ : la DeFi n’a aucune barrière à l’entrée, n’importe qui avec son wallet peut se connecter directement aux protocoles.

𝗣𝘀𝗲𝘂𝗱𝗼𝗻𝘆𝗺𝗲 : La connexion avec les protocoles se fait par votre wallet, vous n’avez nullement besoin de communiquer votre adresse mail, nom, prénom car votre “adresse publique” parle pour vous.

𝗙𝗹𝗲𝘅𝗶𝗯𝗹𝗲 : Vous êtes votre propre banquier, évidemment cela demande une certaine implication afin d’analyser les meilleures opportunités mais vous pouvez changer vos placements comme vous le souhaitez avec des frais plus ou moins raisonnables en fonction de la blockchain utilisée.

𝗥𝗮𝗽𝗶𝗱𝗶𝘁𝗲́ : Les transactions sont souvent instantanées, les intérêts sont mis à jour régulièrement et vous avez la possibilité de récupérer les récompenses en quelques clics. (Certaines plateformes proposent de l’auto-compound ou plus simplement appelé des intérêts composés.)

𝗣𝗼𝘂𝗿 𝗳𝗶𝗻𝗶𝗿 𝗹𝗮 𝘁𝗿𝗮𝗻𝘀𝗽𝗮𝗿𝗲𝗻𝗰𝗲, tout le monde peut avoir accès à vos transactions et connaître le montant de vos transactions ce qui permet de vérifier les transactions frauduleuses des adresses publiques surveillées. Cette transparence vous permet également de vérifier l’historique et le bon déroulement de vos transactions.

 

24Mar

Les 4 éléments d’un TEAM WORK Réussi

Les 4 éléments d’un TEAM WORK Réussi

Les 4 éléments d’un TEAM WORK Réussi : The TEAM WORK a toujours été une capacité essentielle pour les entreprises prospères, mais avec les organisations d’aujourd’hui qui subissent des perturbations et une numérisation dans une économie « innover ou mourir », il est maintenant plus important que jamais que les employés puissent collaborer efficacement entre les sites géographiques, entre les fonctions commerciales et au sein de plus en plus hiérarchies professionnelles fluides.

Un travail d’équipe réussi est également important pour l’engagement et le bien-être des employés à une époque où la rétention des talents est confrontée à un marché du travail mondial hautement concurrentiel ainsi qu’au « défi de fidélité » posé par les travailleurs de la génération.
Les équipes du futur du travail seront de plus en plus 4-D : Diverses, Dispersées, Digitales, Dynamiques, mais les compétences fondamentales qui constituent un travail d’équipe efficace resteront probablement les mêmes. Les éléments cruciaux pour bâtir une équipe productive comprennent :

  • Communications :

Une communication efficace est la partie la plus importante du travail d’équipe et implique une mise à jour constante de chaque personne et ne jamais supposer que tout le monde dispose des mêmes informations. Être un bon communicant, c’est aussi être un bon auditeur. En écoutant vos collègues, vous leur montrez du respect, ce qui est une méthode de confiance essentielle. Offrir des encouragements contribue également grandement à tirer le meilleur parti des membres de l’équipe. Collaborer et être ouvert aux nouvelles idées sont également des ingrédients essentiels pour un environnement d’équipe harmonieux.

  • Délégation :

Les équipes qui travaillent bien ensemble comprennent les forces et les faiblesses de chaque membre de l’équipe. L’un des avantages d’un travail d’équipe solide est que les chefs d’équipe et les membres sont capables d’identifier tous les aspects d’un projet et d’attribuer les tâches aux membres de l’équipe les plus appropriés.

  • Efficacité :

Une équipe solide et cohésive développe des systèmes qui leur permettent de collaborer efficacement pour accomplir les tâches en temps opportun. En travaillant ensemble, les collègues seront conscients de leurs propres capacités et des capacités du groupe en général, et pourront organiser la charge de travail en conséquence.

  • Assistance :

Tous les lieux de travail présentent des défis, mais le fait d’avoir un environnement d’équipe solide en place peut agir comme un mécanisme de soutien pour les membres du personnel. Ils peuvent s’entraider pour améliorer leurs propres performances et travailler ensemble pour améliorer leur développement professionnel. Construire des liens basés sur la confiance peut être extrêmement important lorsqu’il s’agit de relever un défi particulièrement difficile ou si le groupe est obligé de faire face à la perte d’un membre de l’équipe tout en continuant à maintenir la productivité.

Prochaines étapes

Un bon TEAM WORK signifie une manière synergique de travailler avec chaque personne engagée et de travailler vers un objectif commun. Le travail d’équipe maximise les forces individuelles des membres de l’équipe pour faire ressortir le meilleur d’eux-mêmes. Il est donc nécessaire que les dirigeants facilitent et renforcent les compétences de travail d’équipe de leurs employés s’ils veulent diriger une entreprise vers le succès bien sûr.

16Mar

Le Bitcoin Anti-écologique

Le Bitcoin Anti-écologique 

Le Bitcoin Anti-écologique

L’extraction de crypto-monnaie, le processus de génération de nouvelles pièces, consomme beaucoup d’énergie, ce qui a contribué aux inquiétudes croissantes concernant l’impact des monnaies virtuelles sur l’environnement. Les critiques affirment que les crypto-monnaies provoquent une grave pollution au carbone, presque similaire à la situation dans toute la ville de Londres. En 2017, le minage de Bitcoin a consommé environ 30 Twh, soit la même quantité d’énergie que la République d’Irlande.

La difficulté accrue à résoudre les problèmes mathématiques nécessaires pour frapper de nouveaux jetons Bitcoin contribue à la consommation d’une puissance de calcul élevée. Bien que les experts aient encore du mal à déterminer la quantité exacte d’électricité consommée par l’extraction de Bitcoins, les rapports estiment qu’elle est d’environ 121 Twh par an.

Le principal problème environnemental lié au minage de Bitcoins est la production d’émissions de gaz à effet de serre résultant de l’utilisation de combustibles fossiles pour produire de l’électricité. Les mineurs opèrent souvent dans des régions où le coût de l’électricité est moins élevé, comme la Chine, qui représente plus de 65 % des opérations d’extraction de crypto-monnaies dans le monde. D’autres se trouvent en Russie, Kazakhstan, Iran, Malaisie et aux États-Unis. Ces pays produisent et subventionnent les combustibles fossiles pour l’électricité.

Outre l’électricité produite à partir de combustibles fossiles, d’autres affirment que les crypto-monnaies génèrent une quantité importante de déchets électroniques. Cela provient des systèmes informatiques avancés utilisés par les mineurs de crypto-monnaies. En raison de la complexité du minage du Bitcoin, le matériel informatique devient généralement obsolète après environ un an et demi. Les mineurs ne peuvent pas réutiliser le matériel puisqu’il est destiné à un usage unique. Au lieu de cela, ils incinèrent le matériel ou l’envoient dans les pays en voie de développement, où il finit dans des décharges non réglementées.

Comment le Bitcoin peut devenir écologique

Le bitcoin peut encore être « vert » malgré son énorme impact environnemental. De nombreux mineurs de bitcoins à petite échelle explorent des moyens de rendre leur entreprise plus durable, créant ainsi une plate-forme solide à suivre pour les autres. Ces opérations visent principalement à réduire la quantité d’électricité nécessaire pour miner les crypto-monnaies et la chaleur générée par le matériel. D’autres se tournent également vers les énergies non renouvelables pour alimenter leurs activités d’extraction de bitcoins.

23Fév

Le Marketing du Métaverse

Le Marketing du Métaverse

Imaginez pouvoir entrer dans un univers digital où vous pouvez créer votre propre monde et fusionner votre expérience du monde physique avec le monde digital. Ceci est votre métaverse. Il pourrait être un peu difficile pour certains d’entre vous d’imaginer cela, étant donné que l’Internet lui-même n’a que trois décennies, et ce n’est que deux décennies plus tard que les entreprises ont commencé à réaliser l’importance des sites Web pour le marketing. Il n’y a pas si longtemps, les médias sociaux ont commencé à influencer nos décisions d’achat.

L’importance d’axé le marketing sur le metaverse
  • D’après Google Trends, de nombreuses personnes ont utilisé le terme “metaverse” dans leurs recherches au cours des 12 derniers mois.
  • Actuellement, si vous ajoutez le terme “metaverse” dans votre recherche sur LinkedIn, vous obtiendrez plus de 2700 résultats comprenant des titres de profils, des titres et des postes comportant le mot-clé.
  • Sur Instagram, l’hashtag #metaverse a déjà été utilisé dans plus de 110 k postes.
  • Twitter a enregistré dernièrement une moyenne de plus de 2000 tweets comportant #metaverse chaque heure.
  • Si vous effectuez une recherche sur Google News, vous trouverez plus de 200 000 résultats à explorer.
À quoi les spécialistes du marketing peuvent-ils s’attendre ?

En raison de l’augmentation substantielle de l’utilisation de la technologie après la pandémie, la Réalité Virtuelle (RV) se transforme rapidement en un nouveau niveau d’évolution technologique. Des marques comme Facebook, Microsoft, Amazon, Snap, Disney, Nike et Gucci ont déjà commencé à développer des communautés virtuelles.

Ces communautés proposent non seulement du contenu, mais aussi de la mode, des actifs, de l’art, des mondes et des expériences. Elles sont les tremplins vers le “multivers” futuriste qui aura sa propre monnaie, sa propre économie, son propre environnement et ses propres comportements.

Référencement dans le Metaverse

De la même manière que les spécialistes du marketing s’informent actuellement sur l’optimisation des moteurs de recherche pour les plateformes populaires telles que Google, YouTube, Bing, etc., une approche similaire doit être suivie pour faire partie de la discussion sur le métaverse. L’utilisation du terme clé “metaverse” dans votre contenu peut contribuer à attirer le public concerné via les résultats de recherche organiques et les plateformes sociales.

À mesure que Google améliore ses capacités de recherche visuelle pour le métaverse, elles joueront un rôle essentiel dans les futures stratégies de marketing des marques.
Les médias sociaux dans le métaverse : Les plateformes de médias sociaux les plus populaires comme Facebook et Snap sont entrées dans la course au métaverse avec des plateformes et des dispositifs de RV comme Facebook Horizon et Spectacles de Snap Inc.

11Fév

Cloud Computing

Cloud Computing

Le cloud computing est un concept qui consiste à accéder à des données et services sur un serveur distant.

Traditionnellement, l’entreprise utilisait sa propre infrastructure pour héberger ses services. Elle achetait donc des propres serveurs, et assurait le développement et la maintenance des systèmes nécessaires à son fonctionnement.

Par opposition, le cloud computing se repose sur une architecture distante, gérée par une tierce partie. Le fournisseur assure donc la continuité du service et la maintenance. Les services de cloud computing sont accessibles via un navigateur web.

Qui utilise le cloud computing ?

Des entreprises de tous types, tailles et secteurs utilisent le cloud pour une variété de cas d’utilisation, tels que la sauvegarde de données et la reprise après sinistre, la messagerie électronique, les bureaux virtuels, le développement, les tests de logiciels, l’analyse de données volumineuses et les applications Web destinées aux clients. Par exemple,

  • Les entreprises du secteur de la santé utilisent le cloud pour développer des traitements plus personnalisés pour leurs patients.
  • Les entreprises de services financiers utilisent le cloud pour optimiser la détection et la prévention des fraudes en temps réel.
  • Les fabricants de jeux vidéo utilisent le cloud pour proposer des jeux en ligne à des millions de joueurs à travers le monde.
Avantages du cloud computing

Agilité : Le cloud vous donne un accès facile à un large éventail de technologies, ce qui vous permet d’innover plus rapidement et de créer pratiquement tout ce que vous pouvez imaginer. Vous pouvez rapidement utiliser les ressources dont vous avez besoin, des services d’infrastructure tels que le calcul, le stockage et les bases de données à l’Internet des objets, en passant par la machine learning, les lacs de données et l’analyse, etc

Élasticité : Grâce au cloud computing, il n’est pas nécessaire de sur approvisionner les ressources en amont pour gérer les pics d’activité futurs. Au lieu de cela, vous allouez la quantité de ressources dont vous avez réellement besoin. Vous pouvez mettre à l’échelle instantanément ces ressources pour augmenter et diminuer la capacité en fonction de l’évolution des besoins de votre entreprise.

Réduction des coûts : Le cloud vous permet de remplacer vos investissements en capital (tels que des centres de données et des serveurs physiques) par des coûts variables et de ne payer que pour les services informatiques que vous utilisez. En outre, les coûts variables sont bien plus faibles que les frais que vous paieriez pour le faire vous-même en raison des économies d’échelle.

Types de cloud computing

Les trois principaux types de cloud computing sont l’infrastructure en tant que service, la plate-forme en tant que service et le logiciel en tant que service. Chaque type de cloud computing offre différents niveaux de contrôle, vous permettant de choisir le bon ensemble de services pour répondre à vos besoins.

  • Infrastructure en tant que service (IaaS) 
  • Plate-forme en tant que service (PaaS)
  • Logiciel en tant que service (SaaS)

Navigation des articles

Eurofive