13Avr

Migration vers le Cloud : Les Avantages et les Risques

Migration vers le Cloud : Les Avantages et les Risques, consiste à déplacer les opérations numériques des entreprises vers le cloud, une étape qui implique le déplacement des données, des applications et des opérations informatiques des centres de données vers d’autres centres de données, et non des ensembles d’équipements pour les déplacer. Tout comme le déplacement d’un petit magasin vers un local plus grand, la migration vers le cloud demande beaucoup de préparation et d’anticipation, mais finit par valoir la peine, puisqu’elle se traduit par des économies et une plus grande flexibilité.

L’une des raisons les plus courantes pour lesquelles les organisations migrent vers le cloud est de réduire les coûts d’infrastructure informatique. Dans le cloud, les responsables informatiques peuvent facilement commander l’infrastructure adaptée à leurs besoins, dimensionner les ressources en fonction de ces besoins et réduire les dépenses inutiles.

Plutôt que d’estimer les besoins en capacité à l’avance, les entreprises ont la possibilité de s’adapter facilement aux besoins de chaque période, éliminant ainsi les équipements inutiles ou les actifs rigides sur site.

Les Avantages de la migration

Voici quelques situations pour lesquels le passage au cloud est bénéfique :

  • Votre application connaît une augmentation du trafic et il devient difficile d’adapter les ressources à la volée pour répondre à la demande croissante.
  • Il devient de plus en plus difficile et coûteux de répondre à vos besoins croissants en matière de stockage.
  • Le suivi et la mise à jour des logiciels de serveur sous-jacents est un processus long mais essentiel qui nécessite des mises à jour périodiques et parfois immédiates.
Les Risques de la migration

Bien que votre environnement spécifique détermine les risques qui s’appliquent à vous, il y a certains inconvénients généraux associés aux migrations dans le Cloud qu’il faut prendre en considération :

  • Si votre application stocke et récupère des données très sensibles, il se peut que vous ne puissiez pas les conserver dans le cloud. De même, les exigences de conformité pourraient également limiter vos choix.
  • Si une partie de la technologie sur laquelle vous comptez actuellement est propriétaire, vous ne serez peut-être pas légalement en mesure de la déployer dans le cloud.
  • La conception et l’architecture de votre application particulière peuvent ne pas suivre complètement les architectures distribuées en cloud. Elles peuvent donc nécessiter des modifications avant d’être déplacées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eurofive